Sélectionner une page

Bon, par où on commence ?

2 principales méthodes à mon avis : une bonne et une mauvaise.

La mauvaise méthode pour démarrer une activité internet

Celle qui consiste à lister toutes les tâches à réaliser, en n’oubliant pas celle du podcast écouté la semaine dernière, ni le dernier Growth Hacking lu hier dans un pdf récupéré gratuitement (enfin, contre notre email, quand même !), ou encore la dernière astuce que le dernier Gourou du web a bien voulu nous dévoiler gratuitement, juste parce que c’est nous !

A ce rythme là, on arrive vite à des dizaines, voire des centaines de tâches, avec une liste qui « gonfle » un peu plus chaque jour. Un puits sans fond, dans lequel on reste coincé : on ne sait pas par quoi commencer, donc on ne commence pas. Fin de l’aventure.

La bonne méthode pour commencer un business sur internet

Est-ce vraiment la bonne méthode ?
En fait je n’en suis pas certain, car je ne l’ai pas encore appliquée.
Je suis encore un débutant, comme vous probablement.
Nous allons donc l’appliquer ensemble, si vous décidez de me suivre dans l’aventure.
Et nous verrons bien !

Les 3 préceptes du jour

Voici 3 méthodes que j’enseigne à mes 3 enfants, et dans une moindre mesure aux membres de mon équipe, dans mon activité professionnelle :

  • A- avant de se lancer « tambour battant » dans la résolution d’un exercice, bien lire et comprendre l’énoncé
  • B – quand un problème / une difficulté semble trop compliqué(e) à résoudre, il faut le / la découper en morceaux.
  • C- aller du général au particulier

Essayons d’appliquer ces trois préceptes à la création d’un business sur internet.

Il y a de très nombreuses façons de gagner de l’argent sur internet et l’objet n’est pas ici d’en faire une liste exhaustive. Nous nous écarterions de notre objectif principal qui est de lister les tâches à effectuer afin de savoir par où commencer.

Focalisons nous plutôt sur les points communs des différents business sur internet (mais de tous les business en général) : c’est permettre la rencontre entre un produit/service et un client prêt à payer pour l’obtenir (on répond ici au point A-)

Tunnel de vente et diagramme de Venn

Je suis aussi un grand partisan des « tunnels de conversion » et des diagrammes de Venn.

Les schémas ci-dessous permettent de répondre de manière simple et imagée au points B- et C- :

Oups ! Je n’ai pas d’outil pour dessiner ce type de schéma.
Je pars en quête de cet outil et reviens vers vous asap !
(asap = as soon as possible = dès que possible).

Et vous quel outil utilisez-vous pour réaliser simplement des schémas ?
Dites-le nous dans les commentaires, dès que j’aurais mis cela en place !
(mince encore un truc à faire, mais ce n’est pas la priorité, ne nous éparpillons pas !)

En attendant d’avoir les schémas, voici ce que cela donne :

Tunnel de conversion :

Trafic => Prospects (personnes intéressées) => Clients (personnes qui payent)

Diagramme de Venn :

Intersection (Client + Produit) = Vente

Nous n’avons pas encore nos schémas, mais on a quand même bien avancé.
On s’est débarrassé (provisoirement) de dizaines de micro-tâches à lister et à prioriser.

Il ne nous reste que deux voies à explorer, avant de rentrer dans le détail :

Trafic ou produit ? Par quoi on commence ?

  • le trafic
  • le produit/service

Mais par quoi commencer ?

C’est un peu le « serpent qui se mort la queue » ….

A quoi bon attirer des prospects (via le trafic) si nous n’avons rien à leur vendre ?
Mais je nous n’avons aucune expertise ! Comment créer un produit/service qui intéresse les gens ?

Il y a plusieurs écoles parmi les « experts » en business sur internet, et nous développerons cela dans un futur article.

En ce qui me concerne, j’ai décidé (et oui, les entrepreneurs doivent prendre des décisions) de commencer par le trafic.

ll existe là aussi de nombreuses méthodes pour acquérir du trafic.
Certaines sont payantes, d’autres gratuites.

En fait, rien n’est gratuit, soit vous dépensez de l’argent (pour gagner du temps), soit vous dépensez du temps.

Commençons par un blog

Pour commencer, j’ai choisi une méthode (presque) « gratuite » : le blogging

Nous verrons ensemble plus tard quelles sont les autres solutions mais pour l’instant, concentrons nous sur le blog et voyons ensemble dans un nouvel article ce qu’il faut mettre en oeuvre pour construire un blog digne ce ce nom.

nous allons

se chaque jour